Cine-emotions

Attack the block, du britannique barré comme on l'aime

Film de genre complétement barré, caricatural à souhait, mais tellement bon à avaler, c’est le speech du britannique Attack the block.

 




Un gang d’adolescents fait face à une invasion de féroces extraterrestres. Leur affrontement transforme une cité de Londres en une cour de récréation futuriste, un immeuble en une forteresse assiégée et des zonards en héros…

 

Comment partir des pires clichés pour les détourner d’une manière intéressante. Attack the block s’il n’est pas un grand film de cinéma à proprement parler, peut au moins se targuer d’avoir un propos intéressant. Les clichés de départ sont donc ces jeunes types racailles, qui laissent traîner derrière eux leurs violences et le culte de la cité. Un peu comme Harry Brown l’avait si bien décrit avec une ambiance particulière et un solide justicier en la personne de Michael Caine. On ne peut s’empêcher d’y penser forcément. Arrive à cette critique sociale, le côté science-fiction. En voulant détrousser une pauvre passante, un corps étranger débarque au même moment. La bande décide alors de lui faire la peau. Et ils vont bien pourrir la face à cette pauvre bête extraterrestre complétement hideuse. Mais ils ne pouvaient pas se douter que ce lynchage allait entraîner une invasion très étonnante. Elle se limitera uniquement à ce bloc de cité, histoire de ne pas trop se mélanger avec un 28 jour plus tard, qui est d’ailleurs utilisé comme référence. Le regard sur la société anglaise coincée encore dans son conservatisme peut se savourer, le côté décalé de l’action peut également prêter à sourire. A vrai dire, on comprend rapidement que cet Attack the block ultra référencé (de Shaun of the Dead à Call of Duty) n’a rien de très sérieux. C’est l’inconnu Attack the gas station, film coréen de son état, qui lance l’idée. Au final, on se retrouve avec un divertissement largement regardable et presque parodique, qui délivre des bons dialogues, va droit au but, et tiens son spectateur malgré un final complétement très too much.


NOTE : 13 / 20 




29/07/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres