Cine-emotions

The Trip, road-movie gastronomique et humoristique

The Trip, ou un road-movie gastronomique et cathartique pour un duo d'acteurs britannique comique, le tout dirigé par le toujours très attendu Michael Winterbottom.




Deux vieux amis entreprennent un tour des restaurants romantiques dans la campagne anglaise après que la petite amie de l'un d'eux soit partie.



Troisième collaboration entre le duo d'amis que forme Steve Coogan et Rob Brydon, avec le réalisateur Michael Winterbottom. En effet, aaprès 24 Hours Party People et Tournage dans un jardin anglais, c'est une comédie originale qui réunit le trio. Un résultat final donc étonnant : un montage de 1h47 à partir d'une mini-série passée sur la chaine anglaise BBC qui durait originellement 2h52. Un road-movie où la gastronomie trouve son bonheure dans des restaurants pommés mais classes, se mêle à la psychologie des personnages et un belle hommage au cinéma. D'une part, les deux acteurs jouent leurs propres rôles, avec beaucoup d'improvisation, dont c'est la grande qualité de Steve Coogan. Le second Rob Brydon est un imitateur de grande classe, qui s'amuse entre autre à caricaturer Michael Caine ou James Bond entre autres. D'autre part, ils partent sur les routes du nord de l'Angleterre, dans un cadre frais et en même temps libre. Pour Steve Coogan, c'est même une remise en question sur sa vie, son statut de star (il rêve d'être une idole, ce qu'il n'est pas réellement), sa relation avec les femmes, mais aussi avec l'homme tout simplement. Ce petit voyage gastronomique est aussi l'occasion de se lier d'amitié avec Rob Brydon, le connaître dans un quotidien comme il ne l'avait jamais fait auparavant. Et pourtant les deux hommes se connaissent depuis longtemps. C'est en 2000 que Brydon commence à écrire des sketches pour une émission produite par la société de Steve Coogan. Pour The Trip, les deux comédiens exposent leur talent dans un naturel déconcertant, avec des moments à la fois émouvants et vraiment drôles. Pendant des dégustations à faire saliver les gourmets, nos acteurs s'affrontent tels des coqs d'une basse-cour. Cela dit, au bout d'une première intéressante, le film commence à s'essouffler, devenant assez répétitif, à l'image des imitations de Rob Brydon qui montre une certaine lourdeur.


NOTE : 12.5 / 20




07/07/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres