Cine-emotions

De bon matin : chronique de la chute d'un homme

Après La fabrique des sentiments, Jean-Marc Moutout reviens avec son nouveau film De bon matin.




Lundi matin, Paul Wertret se rend à son travail, à la banque où il est chargé d'affaires. Il arrive, comme à son habitude, à huit heures précises, sort un revolver et abat deux de ses supérieurs. Puis il s'enferme dans son bureau. Dans l'attente des forces de l'ordre, cet homme, jusque là sans histoire, revoit des pans de sa vie et les évènements qui l'on conduit à commettre son acte…


Le point de départ du film De bon matin est un fait divers survenu en 2004. Un homme d'une cinquantaine d'années, sans histoire, travaillant dans une banque suisse abat deux de ses supérieurs. Ce fait divers anodin est le bon prétexte pour servir la base du propos de notre film. Beaucoup de personnes pourraient se reconnaitre dans le personnage de Jean-Pierre Darroussin (Paul Wertret), entre son travail très stressant, avec beaucoup de pression et sa vie de famille qui bat de l'aile. C'est une histoire plus que banale, mais qui nous fait quand même réfléchir sur notre personne et sur notre place dans ce monde. La question existentielle que pourront se poser beaucoup de cadres, qu'est-ce qu'être soi ? Et qu'est-ce que la liberté ? Cette question de la liberté, des choix, de la responsabilité, dépassent les conditions du métier de cadre (quelque soit le secteur choisi).




La construction du film repose sur les flashback de Paul Wertret mais tout en ayant des retours au présent. Ce sont ses flashback qui vont nous permettre comprendre le pourquoi du comment. Mais il y a un petit problème : ce derniers, si explicatifs soient-ils, n'ont aucun lien avec les scènes du présent, ce qui ne rend pas la compréhension facile, puisque le spectateur essaie en vain de faire un lien entre chaque moment de la vie du personnage et l'image que l'on voit de Paul Wertret qui attend les forces de l'ordre dans son bureau. Certes cette scène laisse transparaître de l'émotion, car c'est à ce moment précis qu'il va se rendre compte qu'il n'est plus rien, que sa vie s'arrête ici, qu'il a tout perdu, mais il n'y a pas de quoi faire sangloter le spectateur.


Jean-Pierre Darroussin est encore excellent dans cette prestation, il est d'une justesse qui laisse bouche bée. Ce rôle était fait pour lui. Les autres performances restent assez simplistes, rentrant dans le rang.


De bon matin, un film tiré d'un fait divers qui laisse le spectateur presque indifférent.


NOTE : 10 / 20






Par Laura Gautier


04/10/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres