Cine-emotions

Faites le mur ! : le nouveau mythe Banksy.

Avec Faites le mur ! , le street artist Banksy offre une leçon d'art moderne malgré un propos flou.


Banksy est désormais un nom connu, mais il a fallu attendre un documentaire pour que ce dernier accède à une reconnaissance au grand public notamment en France. Car connaissait cette personne ? Artiste graffeur de réputation internationale dont personne ne connait l'identité et le visage, ce dernier a tenu à garder son anonymat afin d'échapper à la police et aux médias. Mais Faites le mur ! est tout sauf un film sur Banksy. En effet, l'artiste est loin de se faire centre du monde du Street Art même si on peut considérer que c'est bien le cas. Le film raconte comment un amoureux de la caméra (Thierry Guetta) a fait la rencontre du Street Art et bientôt celle de Banksy qui deviendra son ami. A la base, Guetta était censé faire un film sur le Street Art avant de devenir lui-même un street artist. Il filme ainsi les œuvres de différents street artist au gré des rencontres, avant de faire celle de Banksy qui va tout simplement précipiter sa vie. Il va vivre ce quotidien du graffeur qui vit du danger et de ce qu'il appelle un « art ». Guetta va surtout apprendre beaucoup, construisant alors son propre empire en quelque semaine, pompant les idées et des autres, mettant en avant ses propres talents, devenant alors à la fois artiste et businessman.


On aurait pu imaginer un documentaire avec un propos plus agressif et plus politiquement incorrect. Mais hormis les quelques petites offensives comme lorsqu'un graffeur explique simplement que ce qu'il fait c'est un art, devant un policier qui lui demande quitter les lieux. Jamais Faites le mur ne va faire vivre du stress, les images parlent d'elles-mêmes sans faire rentrer le spectateur dans le débat. A l'heure où les différents médias nous bazardent d'images et de messages différents, le Street Art se révèle comme un nouvel art moderne, incisif et esthétique. Banksy en est l'image, les autres ne lui arrivent même pas à la cheville. Sauf Guetta le voleur, celui qui se dit descendant du pop-art mais qui n'arrive pas aux chevilles des talentueux artistes comme Andy Warhol ou Roy Lichtenstein. A la place l'artiste compulsif qu'il est surfe sur la vague du Street Art, à la façon d'un Banksy, avec le sens du commerce en plus et surtout une sincérité dont le spectateur peu douter. Guetta ne fait pas de l'art, il fait de l'argent. Tout l'inverse du propos de ce documentaire semble t-il. Pour autant, ce que nous montre Banksy est beau et esthétique, on croise ainsi Barack Obama ou Marilyn Manson, que l'art du graffiti tourne en dérision.


Ce que nous montre Banksy c'est que l'on peut faire de l'art en partant de pas grand chose, mais avec du talent, du culot et de la créativité, on arrive à un résultat convaincant. Le passage où Banksy se décrit, raconte un peu son histoire, laissant aussi l'image parler d'elle-même, est plus jubilatoire que le film dans son ensemble. On comprend alors la portée du message et de cet art que beaucoup considère encore comme vandale et dégradant. Banksy voulait « un film qui pousserait les gamins du monde entier à prendre une bombe de peinture et à tenter leur chance ». Dommage que le film ne fasse pas la véritable différence entre le graffiti esthétique, portant un message, et qui retient l'œil averti du spectateur, plutôt que le graffiti qui pollue encore les trains ou les façades de murs, fait par des amateurs en quête d'adrénaline et d'illégalité, sans véritablement savoir s'il y a un message dans ce qu'ils font. Dommage que le film ne fasse pas cette différence, qu'il n'y ait pas un discours un peu plus brutal, dommage également que l'on arrive pas à cerner le film dans sa totalité, que ce soit son message et son utilité dans l'univers cinématographique. J'ose, mais Faites le mur aurait très bien pu passer sur une chaîne documentaire (d'ailleurs Planète soutient) et personne n'aurait trouver à y redire.


Derrière ce film, c'est véritablement le personnage Banksy qui fascine et c'est bien lui qui intéresse le spectateur et non ce pseudo artiste français ayant eu le malheur de s'appeler Guetta. La légende de Banksy reste donc un mystère esthétique qui continuera de hanter ce documentaire.


NOTE : 12.5 / 20




FAITES LE MUR ! : BANDE-ANNONCE VOST HD (de Banksy)
envoyé par baryla. - Court métrage, documentaire et bande annonce.



En savoir plus :

Un site sur le l'artiste Banksy.


21/12/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres