Cine-emotions

"Benvenuti al Sud", le film de l'inutile.

Remake ou version italienne de Bienvenue chez les Ch'tis, Benvenuti al Sud n'offre rien de mieux à son compère français. Une pauvreté toujours affligeante.

 

Alberto, directeur d’une agence de la Poste dans une petite commune de la province de Brianza en Lombardie, est prêt à tout, sous la pression de sa femme Silvia, pour obtenir une mutation à Milan. Même à faire semblant d’être handicapé pour passer devant tout le monde. Mais le subterfuge ne fonctionne pas, et pour le punir on le mute dans un petit village de Campanie, dans la région de Naples, ce qui pour un habitant du nord de l’Italie est un vrai cauchemar.

 

Même spitch pour la version italienne, qui ne fera pas plus originale que celle venue de l'hexagone, Benvenuti al Sud est le symbole d'une pauvreté d'une cinéma réduit à devenir un commerce sans âme. Les scènes viennent et se ressemblent, sauf lorsqu'un vélo est remplacé par un motocyclette. On sourit un peu lorsque le film pointe du doigt le cliché d'une région contrôlée par la Camorra, et que seule ses membres arrivent à survivre dans cet endroit qui ne respire pas la paix, mais la répétition devient vite lourde et sans intérêt. En gros, cette version ne propose rien de plus originale que ce que l'on a pu voir dans notre version française. La culture change, le temps aussi (c'est quand même plus agréable d'être muté en Campanie que dans le Nord de la France), l'alimentation. Le spectateur italien sera sûrement plus réceptif aux différences de langues (le dialecte du sud) et à l'articulation des mots, et par conséquent il va probablement en rire. Mais le spectateur français ne se sent pas vraiment atteint par cette aspect humoristique et se contente d'admirer les beaux paysages de la région, ou pour nos amis masculins, la belle frimousse de Valentina Lodovani.

 

 

Non, Benvenuti al Sud n'est pas une aubaine de plus pour cracher une hypothétique haine envers le plus grand succès de tous les temps au cinéma, et en France. Bien que le malheureux Dany Boon viennent faire une courte apparition dans ce show italien en guise de clin d'oeil, histoire de ne pas oublier d'où vient ce film, cette version n'offre guère mieux. Le seul point positif de ce travail si facile et si peu original, ce sont les acteurs. On est loin des pitreries agaçantes du duo Boon-Merad, puisque les acteurs italiens offrent ici un jeu plus convaincant et plus sérieux, comme si le propos devait en être plus grave (le cas des handicapés). Le film aurait pu d'ailleurs être plus sociale et politique encore, mais le ton reste en surface, pas assez offensif pour être pertinent. Pour en revenir aux acteurs, on soulignera la belle prestation d'un Alessandro Siani bien plus crédible que Dany Boon et sa surenchère joviale. Le film peut sûrement très bien se porter du côté de nos amis transalpins (20,9 millions d’euros de recettes soit déjà le plus gros succès italien de 2010), mais en France sa sortie était inutile. Sauf pour nous rappeler que Bienvenue chez les Ch'tis reste la pilule la plus dure à avaler de la comédie française.


NOTE : 7 / 20

 

 


BENVENUTI AL SUD : BANDE-ANNONCE VO HD
envoyé par baryla. - Court métrage, documentaire et bande annonce.


26/11/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres