Cine-emotions

Easy Money, thriller nerveux et glacial

Le cinéma nordique vante déjà une nouvelle perle intitulé Easy Money et signée du jeune talent Daniel Espinosa. Retour sur ce glacial film de gangster.





Stockholm la noire où la Blanche règne en maître...
JW est un étudiant en École de Commerce brillant, ambitieux et fauché qui s'aventure dans le milieu du crime organisé.
Jorge, dealer en cavale, fuit la police et la mafia yougoslave mais avant de prendre le large une bonne fois pour toutes, il veut faire un dernier coup: importer une grosse quantité de cocaïne.
Mrado, tueur à gages, est chargé de pister Jorge.
Sur le chemin de l'argent facile, il faudra s'allier et trahir, se défendre et tuer, mais surtout, essayer de survivre...


Dans la lignée du plus grand succès suédois au box-office, Easy Money surfe sur une sorte de mode qui profite à un cinéma nordique en expansion. Après la saga Millénium, lui-même adapté d'un best-seller à succès signé Stieg Larsson, c'est au tour d'un autre roman noir à succès d'être adapté: Stockholm noir, de Jens Lapidus. Comme pour Millenium, le succès ne se fait pas attendre puisque lors de sa sortie suédoise en janvier 2010 en Suède, le film peut se toiser d'avoir une place dans les dix plus grand succès du BO suédois, soit 610 000 spectateurs. Il y a fort à parier que le succès risque de grandir avec l'échelon international, d'autant que les producteurs américains ont déjà senti le coup venir. Un remake est prévu, produit par Fredrik Wikström et la Warner, avec Zac Efron dans le rôle-titre et qui devrait débouler sur les écrans d'ici 2012. Easy Money suit donc le sort d'autres films suédois à succès dont les droits sont achetés par des majors américains, tels que Millenium (de David Fincher, avec Daniel Craig et Rooney Mara) ou Morse (dans sa version US, Let Me In). De Lasse Hallström (qui a dirigé Johnny Deep et Leonardo DiCaprio dans Gilbert Crape ou récemment Richard Gere dans Hatchi) à Jan Troell (auteur du Nouveau Monde avec Max von Sydow ou encore Ours d'argent avec Il Capitano : A Swedish Requiem), ils sont nombreux à percer dans le secteur de la réalisation et à bénéficier d'avis très favorables. Récemment, ce sont Jesper Ganslandt (Adieu Falkenberg), Ola Simonsson (Sound of Noise) ou encore Pernilla August (Beyond) qui sont les fers de lance de ce cinéma bien particulier.





Easy Money se veut lui être dans la lignée des films de gangsters purs, comme Daniel Espinosa l'indique, inscrivant son film dans une thématique déjà bien utilisée dans le cinéma nordique. En décrivant le Stockholm noir, filmant avec tension l'envers du décor d'un exotisme à la nordique que le spectateur ne connaît pas franchement, Daniel Espinosa (jeune réalisateur qui offre ici son premier long) décrit un phénomène récent (datant des années 1990) mais qui porte les influences bien multiples, du célèbre Parrain jusqu'à Pusher (la trilogie de Nicolas Winding Refn qui se déroule à Copenhague) en passant bien sûr par Un flic sur le toit, de Bo Widerberg. Sauf que si Easy Money intrigue par moments, il flirte avec l'ennui sur toute la longueur du film (tout de même 2h05 !) en plus d'offrir en cadeau un horrible mal de tête, la faute à une réalisation nerveuse que certains voudraient considérer comme excellente. Alors bien sûr, l'histoire intéresse, la mise en scène semble implacable, mais on se rend vite compte qu'Easy Money parle pour ne pas dire grand chose, tourne en rond alors que le spectateur cherche à savoir qui est qui dans ce mélange de gangsters qui vu le synopsis semblait pourtant simple à cerner. De tout ce foutoir noirâtre, on en retire Joel Kinnaman, l'interprète de JW qui pourrait bien trouver sa place outre Atlantique, tout comme une certaine Noomi Rapace. Daniel Espinosa de dire : « Le public doit être balancé en permanence entre les personnages et c'est ce que je trouve passionnant ». A nous de lui répondre que son film viscéral et nerveux a fait permis à Doliprane de faire un sacrée belle opération financière.


NOTE : 10.5 / 20



28/03/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres