Cine-emotions

Mother and Child, le pilier de l'adoption.

Révélé à Sundance, récompensé à Deauville, Mother and Child poursuit son chemin dans nos salles. Le succès est-il au rendez-vous ?


Le destin de trois femmes, trois âges bien différents, qui vont se croiser. Le film nous amène d'abord 35 ans en arrière où Karen (Annette Bening) accouche à l'âge de 14 ans d'une petite fille qu'elle va devoir abandonner. Cette fille qui porte le nom d'Elizabeth (Naomi Watts) n'a pas connu sa mère, cela ne l'a pas empêché de connaître une belle et brillante carrière d'avocate. Elle n'arrive également pas à se poser et vit d'aventures issues d'un traumatisme d'enfance. Jusqu'au jour où elle est enceinte et que dans le même temps elle souhaite retrouver sa mère. De son côté Lucy (Kerry Washington) veut absolument un enfant qu'elle ne peut avoir naturellement. Elle doit avoir le recours à l'adoption, mais chaque tentative est un échec jusqu'à l'inattendu et une petite fille qui va devenir la sienne.


Ces trois femmes sont confrontés à leurs choix, tous bien différents, mais également tous ceux d'une mère ou d'une fille. L'adoption se retrouve ainsi sous toutes ses formes au cœur de l'histoire. Karen doit ainsi faire face à son passé, et devant sa solitude (à cause de sa mère dont elle s'est occupée), elle décide de retrouver sa propre fille qu'elle n'a pas connu. Quant à Elizabeth, elle doit aussi faire face à son passé par son traumatisme, et pour y mettre elle doit aussi connaître sa mère. Dans le même temps, le fait qu'elle soit enceinte (malgré une ligature des trompes) la met face à ses responsabilités de mère: garder l'enfant, ou comme elle, l'abandonner. Enfin Lucy qui croit savoir qu'il est le bon moment pour adopter, essuie plusieurs échecs avant de trouver le bon enfant. Mais elle va devoir faire face à un terrible affront et va étonnamment croiser le chemin d'Elizabeth.



Mother and Child est un film véritable sur le sujet qu'il porte à l'écran. Le propos n'est pas dénué de sens bien au contraire. On se retrouve face à un film sensible, qui délivre quelques vérités intéressantes. Rodrigo Garcia (Ce que je sais d'elle... d'un simple regard, Nine lives, Les Passagers) a donc le double challenge de faire un film rythmé, intéressant à tous les niveaux, et si possible émouvant de par son propos. A la place, même si Mother and Child laisse de la place à d'indéniables qualités, le défaut majeur du film prévisible revient sans cesse. De plus, on se retrouve face à un film relativement ennuyeux sur la longueur, puisque la majeure partie des évènements ne sont en aucun cas des surprises. Du côté des acteurs, le trio féminin est relativement crédible, avec quelques petits moments d'émotions. A l'image de sa performance dans The Kids Are Allright, Annette Bening livre un beau rôle, mais pas assez transcendant pour en faire quelque chose d'unique sur le moment.


NOTE : 11.5 / 20


MOTHER AND CHILD : BANDE-ANNONCE VOST
envoyé par baryla. - Regardez des web séries et des films.


21/11/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres