Cine-emotions

Pourquoi tu pleures ? Biolay en premier rôle d'une comédie romantique

Premier grand rôle au cinéma pour le nonchalant Benjamin Biolay à qui tout semble réussir. Dommage que ce Pourquoi tu pleures ? n'ait pas l'allure à succès de ce chanteur-comédien.





A quelques jours de son mariage, un jeune homme qui n’en a pas l’habitude se retrouve confronté à des décisions cruciales.
Face à sa fiancée qui a disparu, face à la fille qu’il vient de rencontrer, face à sa belle-famille dont il ne comprend pas la langue, face à sa mère, sa sœur, ses potes et même aux ouvriers sur le chantier de son futur appartement, il doit trancher.
Mariage ou passion, passé familial ou futur conjugal, pétales ou dragées, tout va y passer.



Face au mariage, l'homme et ses doutes, une thématique que l'on retrouve souvent au cinéma, soit pour en faire un film entier (Mariages ! ou Un Vrai bonheur) ou bien en coupe-vent comme Le Premier jour du reste de ta vie ou Mariage à l'islandaise. C'est aussi le premier long métrage de la réalisatrice Katia Lewkowicz, ce qui semble justifier quelques errements de style. Au départ, l'idée nous vient d'un court métrage intitulé C'est pour quand ? où notre ami Benjamin Biolay fait la rencontre à un goûter d'anniversaire d'une jolie jeune femme (jouée par Valérie Donzelli), avec qui il ne repartira finalement pas. L'idée était lancée, voici que déboule un long métrage, presque fabriqué sur le vif et qui réunit un casting intéressant autour de Benjamin Biolay dont c'est le premier véritable rôle au cinéma, et qui semble lui coller à la peau. La force du film tient uniquement à ces petites répliques et vannes cinglantes qui jalonnent cette comédie romantique. Le reste n'est qu'ennui où il est difficile de se reconnaître dans un personnage. Pas assez exploité, trop « comédie d'auteur » avec la volonté de sortir des codes que l'on utilise trop souvent (et parfois mal). Biolay est bien entouré, entre la charmante et toujours constante Emmanuelle Devos en sœur débordée surnommée Coin-Coin ou « l'autre », Nicole Garcia en mère qui ne jure que par son fils, on retrouve des seconds rôles plutôt irrégulier entre la fausse sensualité pas du tout expressive de Sarah Adler (le coup de foudre de Biolay), l'hilarité que déclenche régulièrement Eric Lartigau en acteur (beau-frère), où les jolies sourires insuffisants de Valérie Donzelli que l'on partout en ce moment, et qui sert avec ce film un personnage à l'inverse de celui qu'elle incarne dans Belleville Tokyo.


En somme, on aurait à retenir de ce Pourquoi tu pleures ?, un bel humour parfois décapant, qui a au moins l'honneur de tenir éveiller un spectateur qui ne peut se laisser prendre au jeu d'un faux film romantique (Cabourg peut parler de lui-même). Le reste est sans saveur, ni rythme, et on se demande encore comme ce film à pu toucher la presse française lors de son passage à la Semaine de la Critique. Rassurez-vous, Le nom des gens n'a pas trouvé son successeur.


NOTE : 10.5 / 20





18/06/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres