Cine-emotions

[DOSSIER SPECIAL] 25 ans de Pixar, ça se fête !

Tandis que Flash Mc Queen repart cette semaine pour de nouvelles aventures dans Cars 2, Pixar fête ses 25 ans. Tout roule pour les studios d’animation qui enchainent les succès à vive allure. Retour sur l’incroyable histoire de Pixar et ses films devenus de véritables références dans l’animation.





Des jouets, des animaux, des robots, des voitures, autant d’éléments qui visent un public jeune, mais aussi des thèmes plus profonds, tels que les effets de la surconsommation ou le passage à l’âge adulte, pour atteindre un public adulte, le tout avec une animation de qualité, voici les bases de la recette du succès de Pixar. Bien que le premier court-métrage des studios soit sorti en 1986, tout commence en 1979 avec la société Graphics Group, de la division informatique de la société de production de George Lucas, Lucasfilm. En 1984, John Lasseter, qui deviendra une figure des studios d’animation, quitte Disney pour rejoindre Graphics Group. Deux ans plus tard, Steve Jobs rachète la division qui devient alors Pixar. Cette même année, les studios présentent leur premier court métrage d’animation, Luxo Jr, à la Siggraph. Pixar démarre avec succès puisqu’il remporte une nomination à l’Oscar du meilleur court d’animation en 1987. Les studios connaissent beaucoup de succès critique avec leurs courts qui remportent diverses récompenses et qui seront par la suite présentés dans les salles obscures avant leurs longs-métrages. En 1989, les studios réalisent leur première pub, pour Tropicana. Ils continueront à créer d’autres spots publicitaires dans les années qui suivent. 




Dans les années 90, les studios Pixar connaissent un vrai essor. Grâce à une solide réputation établie grâce à leurs succès dans les courts-métrages et les spots publicitaires, ils peuvent désormais se lancer dans de nouveaux projets. En 1991, les studios Walt Disney commandent à Pixar 3 longs métrages d’animation. Quatre ans plus tard, les studios présentent leur premier film, lançant une petite révolution dans le monde du film d’animation. En effet, Toy Story est le premier long métrage d’animation entièrement réalisé en images de synthèse. Réalisé par John Lasseter, le film met en scène une bande de jouets qui prend vie quand les humains sont absents. Au cœur de cette histoire, Woody, un cowboy et jouet favori du jeune Andy qui voit son univers changer  lorsque le garçon reçoit une figurine d’astronaute, Buzz l’éclair. Le film est un véritable succès. Il arrive en tête du box-office de l’année aux Etats-Unis et récolte plus de 362 millions de dollars dans le monde. Fort de ce succès et de la bonne réception critique du film, les studios Pixar sont présents à la cérémonie des Oscars 1996 à travers leurs deux personnages Woody et Buzz.




En 1998 sort le second film des studios, 1001 pattes, suivant les aventures de la fourmi Tilt qui a malencontreusement détruit la récolte de la fourmilière et doit trouver une solution pour parer le racketteur, Le Borgne. A nouveau, la réussite est au rendez vous puisque 1001 pattes devient le plus gros succès de l’année dans la catégorie des films d’animation. L’année suivante, les jouets animés sont de retour dans Toy Story 2. Initialement prévu pour une simple sortie dvd, le film sort à l’été 1999 et bat les records de démarrage aux Etats Unis. Il réussit même à être plus populaire dans les salles de cinéma que le premier volet. En 2001 sort Monstres et Cie. Au cœur de cette histoire, les monstres Sulli et Bob qui, pendant leur travail quotidien pour effrayer les jeunes humains, laissent entrer par erreur la petite Bouh dans leur monde. En 2002, le film est nominé à l’Oscar du meilleur film d’animation, une catégorie fraichement instaurée l’année précédente. Monstres et Cie ne remporte pas la statuette mais ouvrira la voie à une longue série de nominations puisque tous les longs-métrages suivants des studios seront nominés dans cette catégorie et six remporteront l’Oscar (Le Monde de Nemo, Les Indestructibles, Ratatouille, WALL-E, Là-haut et Toy Story 3). L’année suivante, le cinquième long-métrage des studios est dévoilé. Le Monde de Nemo suit les aventures du poisson clown Marin qui part à la recherche de son fils Nemo capturé par des humains. Le film aborde la relation père-fils et la nécessité de laisser l’enfant grandir à travers le personnage du père sur-protecteur Marin. A sa sortie en DVD, Le Monde de Nemo bat des records de vente avec plus de 24 millions d’unités en Amérique du Nord. En 2004, les studios présentent leurs super héros, Les Indestructibles. Pour la première fois, le film met exclusivement en scène des êtres humains, dotés certes de super pouvoirs. En effet, Les Indestructibles  est centré sur un super héros désormais à la retraite, vivant une vie d’employé de bureau ordinaire et une vie de famille tranquille avec sa femme, qui fut Elastigirl, et leurs trois enfants. Frustré de la vie qu’il mène, M. Indestructible va ressortir son costume de super héros et ainsi tomber dans le piège tendu par son ennemi. 




En 2006, les studios Pixar présentent un monde peuplé de voitures dans leur  7ème long-métrage, Cars. Le film suit les aventures de Flash Mc Queen, champion de course, qui se retrouve perdu dans le désert et va découvrir la ville de Radiator Springs et ses habitants. Tout comme ses prédécesseurs, le film connait un bon succès en salles mais va surtout se révéler très prolifique par la suite, grâce à la vente des dvds et de nombreux produits dérivés, lançant ainsi un véritable effet de mode qui ne semble toujours pas s’essouffler auprès des plus jeunes. Cette même année, Walt Disney rachète Pixar et John Lasseter devient le directeur de la création des studios. L’année suivante, Ratatouille, le jeune rat qui veut devenir chef, fait son apparition dans les salles obscures. Suit en 2008 le touchant Wall-e, qui bat le record de nominations des studios puisque le film est nominé à six oscars. En 2009, La-Haut est présenté à l’ouverture du 62ème festival de Cannes. Le film collecte cinq nominations aux Oscars, dont celui du meilleur film. En 2010 sort Toy Story 3, troisième volet des aventures des jouets animés. L’histoire se déroule quelques années après le deuxième volet, lorsqu’Andy a désormais l’âge de quitter la maison pour l’université. Gardant les ingrédients qui ont conquis le public dès le premier volet tout en abordant des sujets qui touchent désormais ce public qui a grandit, le film remporte un franc succès.  




Le prochain film Pixar est prévu pour l’été 2012. Dans un monde rempli de magie et malédictions, Rebelle suivra les aventures de Merida, jeune fille du roi d’Ecosse qui tentera de rétablir l’ordre après avoir fait une mauvaise décision et semé le trouble dans le royaume. Toujours prêts à se lancer de nouveaux défis, les studios Pixar ont prévu de réaliser pour la première fois de leur histoire un prequel à l’un de leurs succès, Monstres et Cie. Annoncé pour juin 2013, Monsters University reviendrait sur les années passées à l’Université de la Peur, où Sulli et Bob n’étaient pas les amis qu’ils sont dans le film original. 



Par Marine de Coster et Christopher Ramoné



01/08/2011
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres