Cine-emotions

Une Pure Affaire : drôle, réaliste et touchante

Une Pure Affaire confirme le talent de François Damiens en nouvelle coqueluche de la comédie française, en plus de livrer un long métrage très sympathique.





David Pelame a la quarantaine. Il est marié à Christine depuis assez longtemps pour avoir oublié qu'ils s'aimaient autrefois. Il a deux enfants avec qui la communication se fait de plus en plus rare.
Professionnellement, David n'est jamais devenu le grand avocat associé d'un cabinet de renom qu'il rêvait d'être mais plutôt un simple gratte-papier qui excelle dans les tâches les plus rébarbatives.
Bref, la vie de David ne fait pas rêver.
Si on avait un conseil à lui donner ?… Ce serait qu'il se ressaisisse.
C'est ce qu'il va faire, en découvrant, le soir de Noël, une valise pleine de cocaïne et un téléphone croulant sous les appels de clients. David pense alors avoir trouvé le moyen de relancer sa vie.
Si on avait un second conseil à donner à David ? … Ce serait qu'il y réfléchisse à deux fois.


Premier long métrage d'Alexandre Coffre, Une Pure Affaire (qui devait s'appeler à l'origine « sur des rails », humour quand tu nous tiens) est un vrai petit coup de chaud dans le paysage de la comédie française, genre actuellement plus enclin à nous livrer des bonnes choses. Après Le Nom des gens qui a fini l'année 2010 avec le statut de meilleure comédie de l'année, Une Pure Affaire prend la relève dans un genre totalement différent. Le film n'est absolument pas politique loin de là, mais en revanche il amuse et touche par son histoire et les thématiques abordées. D'abord David Pelame, interprété par l'excellent François Damiens, probablement le meilleur dealer que le cinéma connaisse actuellement, est un homme qui avait des rêves, mais à tout baser sur l'honnêteté, il a raté sa vie à tous les niveaux. Le caméra d'Alexandre Coffre nous décrit assez rapidement le quotidien de Pelame, entre ses enfants qui le voient presque comme un fantôme, une femme qui ne lui prête pas plus d'attention que ses confrères du cabinet d'avocats où il essuie les tâches ingrates malgré un talent indéniable. On entre alors dans le quotidien sans vie et morose de Pelame, très étriqué même, à l'image de sa petite voiture. Le minimum est fait pour que le spectateur se prenne d'empathie pour ce personnage en apparence très simple.




Plutôt que de faire la comédie, Alexandre Coffre a décidé de s'orienter sur un côté plus psychosocial pour son film. Ainsi il nous raconte les fêlures d'une famille à travers les évènements, puis comment ce sac rempli de drogue va totalement changer la vie de Pelame, puis par extension de sa famille, avant que ce petit bonheur ne devienne une réelle gène et que la situation s'inverse quelque peu. Si on pouvait reprocher quelque chose avec ce film, c'est peut-être le trop plein de tendresse qui en ressortirait, surtout lorsque l'on sait que le film s'inspire d'une nouvelle de Matthew Kneale, intitulée Poudre, où le personnage principal Burke Devore se retrouve au final avec 25 ans de prison, abandonné par tous, mais starisé par les médias comme l'explique Alexandre Coffre. On ne peut pas dire que ce soit positif puisque le film manque un peu de noirceur et de cynisme à la façon de cette nouvelle anglaise. On y préfère la comédie, la légèreté, sans prise de tête pour le spectateur qui pourra apprécier le film à sa juste valeur, porté par un duo de comédien convaincant (François Damiens et Pascale Arbillot), avec une mention spéciale pour l'acteur belge qui avait débuté dans le fanfaronnant Dikkenek et qui aujourd'hui dans la comédie bon public. Avec ici un premier rôle convaincant, on peut imaginer une suite radieuse pour Damiens, en espérant que ses choix soient tous aussi convaincants que les films.



De l'humour et un poil de légèreté social avec un discours ironique autour du commerce de la drogue (un exemple à ne pas suivre), le second degrés d'Une Pure Affaire fonctionne à merveille, avec des acteurs convaincants.


NOTE : 13.5 / 20






03/02/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres