Cine-emotions

[FOCUS ON] J.J. Abrams, spécialiste du mystère

Scénariste, réalisateur et producteur, J. J. Abrams est présent aussi bien à la télévision qu'au cinéma pour développer ce qui le passionne : des histoires remplies d'action, de mystères et de phénomènes paranormaux. Retour sur la carrière de ce passionné de cinéma dont le film évènement Super 8, sorti cette semaine, semble bien confirmer sa lancée sur les pas de Spielberg.





Né en 1966 à New York d'un père producteur de télévision, J. J. Abrams se passionne dès son plus jeune âge pour le cinéma. Il tourne ses premiers films en super 8 à l'âge de 8 ans. Le jeune homme fait ses débuts professionnels au cinéma à l'âge de 15 ans lorsqu'il écrit la musique du film d'horreur Nightbeast. Après ses études au Sarah Lawrence College, il écrit avec Jill Mazursky le scénario de la comédie Filofax (1990). Un an plus tard, Abrams est l'auteur du drame A propos d'Henry, un film réalisé par Mike Nichols avec Harrison Ford et Annette Bening. En 1992 sort la comédie dramatique Forever Young, dont J.J. Abrams est l'auteur et le producteur exécutif. Le film narre l'histoire d'un homme (Mel Gibson) qui, alors que sa fiancée tombe dans le coma en 1939, accepte d'être cryogénisé pour un an mais ne se réveille finalement qu'en 1992. J.J. Abrams fait à nouveau équipe avec Jill Mazursky pour le scénario de la comédie Gone Fishin emmenée par le duo Danny Glover - Joe Pesci. Il participe également à l'écriture du scénario du blockbuster de Michael Bay Armageddon, sorti en 1998.


Si J.J. Abrams connait plus ou moins de succès au cinéma à travers son travail de scénariste, c'est grâce à la télévision que sa carrière va réellement exploser puisqu'il va créer et produire plusieurs séries marquantes de l'histoire du petit écran, certaines étant même devenues cultes. Avec son ami Matt Reeves, il créé la série Felicity, centrée sur la vie d'une jeune fille (Keri Russell) à l'université de New York. Malgré une baisse des audiences pendant la deuxième saison, la série reste assez populaire pendant les quatre saisons de sa diffusion. Abrams crée ensuite la série haletante Alias, qui connait un grand succès populaire aux Etats-Unis et fait exploser la carrière de son actrice principale, Jennifer Garner. Centrée sur l'agent double Sydney Bristow, la série prospère restera à l'antenne sur la chaine américaine ABC pendant cinq saisons. Entre temps, J. J. Abrams s'attèle à un autre projet, une série centrée sur des naufragés sur une île aux phénomènes étranges : le phénomène Lost. Grâce notamment à ses cliffhangers efficaces, un récit complexe du aux nombreux flashbacks, flashforwards et flashsideways ainsi que des mystères surnaturels inexpliqués, la série captive chaque semaine des milliers de spectateurs à travers le monde de 2004 à 2010. Avec sa société Bad Robot, crée en 2001 avec Bryan Burk, JJ Abrams produit ces trois séries ainsi que les deux saisons de What About Brian, les 13 épisodes de Six Degrees puis deux autres séries créées par le producteur, Fringe et Undercovers.


Alors qu'il mène une carrière réussie à la télévision, J.J. Abrams va également très rapidement connaitre le succès sur grand écran. En 2006, Tom Cruise fait appel à lui pour Mission : Impossible 3, le troisième volet des aventures de l'agent secret Ethan Hunt. Pour son premier long métrage, J.J. Abrams a accès à un budget confortable et se permet même de retravailler le script du troisième volet de la franchise. En 2008, Abrams produit le film réalisé par son ami Matt Reeves, Cloverfield, dans lequel un monstre gigantesque attaque la ville de New York. L'année suivante sort Star Trek, second long métrage de J.J. Abrams. Basé sur l'univers de science fiction de la série dont le film est dérivé, Star Trek suit la première mission de James Kirk (Chris Pine) et de Spock (Zachary Quinto) à bord de l'USS Entreprise.

Le film fait l'unanimité auprès des fans de la série et remporte un grand succès au box office. Il tourne ensuite Super 8, produit par l'un des réalisateurs qui a beaucoup influencé sa carrière, Steven Spielberg. Abrams signe un film très personnel, dans lequel un groupe d'enfants est témoin du crash d'un train dans d'étranges circonstances alors qu'ils tournaient un film en super 8. Avec un regard nostalgique sur les années 80, mêlant mystères et science fiction, le film est très largement inspiré des films de l'époque, et notamment ceux de Spielberg.



Par Marine De Coster



06/08/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres