Cine-emotions

Valentine's Day, l'efficace comédie romantique.

Vingt ans après Pretty Woman, Garry Marshall se replonge dans la comédie romantique typique en pleine Saint Valentin. L'eau de rose est au rendez-vous.

 


 

Dimanche, les couples étaient au paradis ou presque. Il y avait la possibilité de s'offrir une Saint Valentin des plus romantiques : après le resto, direction l'avant-première de Valentine's Day. Car les productions ont eu l'intelligence et la lucidité de sortir un film sur la Saint Valentin … le 17 février. Les Etats-Unis ont eu le privilège de le voir sortir dès le 12 février. Ce petit point noir écarté, revenons à nos moutons amoureux. Garry Marshall se plonge dans Los Angeles, le jour de la Saint Valentin (on va finir par le comprendre), où plusieurs personnes vivent des destins croisés. Sauf que là où on peut logiquement penser que le film se déguste en couple, se rappelant aux bons souvenirs de Pretty Woman ou Love Actually, cette nouvelle comédie romantique peut aussi largement se destiner aux célibataires.

 

Valentine's Day réussit à mettre en valeur une qualité primordiale : jouer des clichés du genre tout en montrant en variant ses situations. En effet, le film de Gary Marshall peut passer de l'aspect commercial de la St Valentin, notamment à travers le personnage de Jamie Foxx (journaliste sportif qui s'improvise reporter pour un jour exceptionnel), à ce qui y voit le jour le plus romantique de l'année. Ce long métrage de deux heures se montre aussi efficace en évoquant à la fois la solitude des uns et le bonheur à deux des autres. Et tout cela dans les clichés les plus foireux, mais assurément les meilleurs, avec un réalisateur qui montre bien à la caméra qu'il connaît ses clichés et qu'il sait jouer avec eux. L'eau de rose est présente tout au long du film, que certains pourraient voir comme dégoulinants de bons sentiments, pas forcément ultra prévisible, qui aura au moins le don de faire sourire son spectateur, quelque soit la situation de ce dernier.

 


 

 

Mais Valentine's Day, c'est surtout un casting de choc, aux performances irrégulières. Comme Marshall n'arrive pas à se séparer de Julia Roberts (dont le couple avec Richard Gere n'a pas quitté nos esprits), il lui confère un rôle mystérieux, mais très second. Anne Hathaway qui charme encore une fois de plus. Jennifer Garner prouve qu'elle sait jouer avec talent, entre humour et émotion. On retrouve également les sensuelles Jessica Alba ou Taylor Swift qui s'amusent dans un océan de clichés ridicules, face à la légendaire Shirley MacLaine. Côté prestations masculines, les filles auront de quoi savourer entre les sexy Patrick Dempsey et Bradley Cooper, en passant par Ashton Kutcher (plutôt crédible tout au long du film), Eric Dane (le footballeur mystérieux) ou encore Taylor Lautner (qui cette fois-ci a refusé de retirer son tee-shirt, clin d'œil à Twilight 2). Queen Latifah s'offre un rôle autoritaire, en devenant hilarante à la fin, sans oublier Topher Grace, Jessica Biel ou encore Kathy Bates. Il y a du beau monde.

 

Vingt ans après Pretty Woman, Garry Marshall a en fait signé une comédie romantique qui a tous les ingrédients pour devenir la nouvelle référence dans le genre. Entre les bons sentiments, des situations plus ou moins réalistes et un gros casting, Valentine's Day a les arguments pour plaire à son public. On vous laisse découvrir le reste !

 

NOTE : 14 / 20

 

 

 


VALENTINE'S DAY - BANDE-ANNONCE HD VO
envoyé par baryla. - Court métrage, documentaire et bande annonce.


17/02/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres