Cine-emotions

[TEST DVD] Triangle

Thriller psychologique et horrifique, Triangle a séduit Gérardmer dans la section de l'inédit vidéo. Le film vient de sortir d'ailleurs en DVD.



 

Perdus dans le triangle des Bermudes, les passagers d'un bateau chavirent et rejoignent un mystérieux navire abandonné. A bord, ils devront combattre leur côté sombre.

 

Christopher Smith n'est pas un novice dans le secteur du film de genre. En effet, il possède un talent non négligeable : celui de savoir aisément mixer l'épouvante de situation et l'horreur sanguinolente, sans trop en faire. Plus psychologique que poche de sang, il a notamment réalisé l'excellent Creep, considéré encore aujourd'hui comme un des meilleurs films d'horreur de la décennie (et Dieu comme elle est riche en productions). Egalement dans la belle liste des talentueux réalisateurs d'une nouvelle génération qui ose, il sera aux côtés de Joe Dante ou Paco Plaza pour Paris I'll Kill You. Ces talents, il les montre sans aucun doute dans les 45 premières minutes du film. Il épouse le côté de l'épouvante pour signer des scènes angoissantes, bien que les effets spéciaux puissent laisser à désirer parfois. Il maîtrise le plan suffocant, le travelling rapide. Pour l'identité Smith n'est pas encore là, Triangle se rapprochant alors dangereusement d'une thématique exploitée par Le vaisseau de l'angoisse en 2003. Sauf qu'au bout de cette première partie, notre ami Smith a dézingué presque tout le monde, mettant alors son histoire dos au mur. On attend donc les pirouettes pour relancer une histoire assez prévisible mais assumée. C'est alors que se met en place une histoire alambiquée, prenant comme point de départ l'éternel recommencement. Comme Albert Camus en 1942 dans « le mythe de Sisyphe », Christopher Smith reprend cette légende, la tourne dans une version plus horrifique sous la forme d'une allégorie.

 Les personnages identiques se multiplient, et on perd autant de spectateur à cause d'un scénario apparemment très bien ficelé, mais qui laisse perplexe par sa complexité et un manque de cohérence qui revient trop souvent. Pourtant Smith continue de maîtriser la technique sans coup férir. Le bateau fantôme n'est plus aussi simple en apparence, l'ingénieux scénario lui donner une autre dimension. Plus intéressante, mais toute aussi abracadabrantesque. Les acteurs ne donnent pas plus d'impulsion au film, qui tourne vite en rond et ne propose pas grand-chose au final. Triangle n'est pas Creep, mais il vaut le coup d'œil.


NOTE : 11 / 20




28/06/2011
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres