Cine-emotions

[FOCUS ON] Tom Hanks, l'histoire d'un acteur populaire

A 55 ans, Tom Hanks conserve son statut d'acteur populaire, établi grâce à une série de succès dans les années 90 et 2000. Apprécié par le public, il s'est imposé comme un acteur simple et talentueux, fidèle à quelques réalisateurs avec lesquels il a tourné à plusieurs reprises.




Né en 1956 en Californie, Tom Hanks grandit dans divers endroits des Etats Unis au sein de familles recomposées suite aux déplacements professionnels de son père et ses différentes rencontres après son divorce de la mère du jeune Tom lorsque celui-ci était âgé de 5 ans. Il suit des cours d'arts dramatiques au lycée et participe ainsi à plusieurs productions théâtrales. A l'université, Tom Hanks parvient à décrocher des rôles dans des productions locales et il continuera dans cette discipline les années suivantes. Après plusieurs pièces de théâtre, il obtient son premier rôle au cinéma en 1980, dans le film d'horreur Noces sanglantes. La même année, il partage le duo central de la série Bosom Buddies avec Peter Scolari. On retrouve également le jeune acteur dans un épisode de la série Les Jours Heureux en 1982 et dans quelques épisodes de Sacrée Famille en 1983. Sur les plateaux des Jours Heureux, l'acteur rencontre Ron Howard qui lui offre un rôle dans son film la comédie romantique Splash en 1984. Il y interprète un jeune homme qui tombe amoureux d'une sirène (Daryl Hannah). L'acteur enchaine ensuite les rôles, notamment dans plusieurs comédies. Tom Hanks se fait enfin remarquer en 1988 grâce à la comédie Big. Il interprète un jeune garçon de 12 ans coincé dans le corps d'un adulte de 35 ans après avoir fait le vœu de devenir grand. Le film rencontre un grand succès public et l'acteur américain obtient sa première nomination à l'Oscar du meilleur acteur.


Les années 1990 marqueront la consécration de Tom Hanks, à l'apogée de sa carrière grâce à une suite de succès commerciaux et critiques. Après s'être majoritairement orienté vers des comédies lors de la décennie précédente, l'acteur se tourne vers un autre registre, montrant son talent d'acteur dramatique. On le retrouve tout d'abord en 1990 dans Le bûcher des Vanités de Brian de Palma. L'acteur donne la réplique à Mélanie Griffith et Bruce Willis, mais le film ne remporte pas un franc succès. En 1993, Tom Hanks retrouve Meg Ryan, trois ans après Joe conte le volcan, et renoue par la même occasion avec le succès grâce à la comédie romantique Nuits Blanches à Seattle. Il remporte ensuite son premier Oscar du meilleur acteur en 1994, grâce au film Philadelphia dans lequel il joue un avocat homosexuel atteint du sida qui se bat pour faire reconnaitre son licenciement abusif. Donnant la réplique à Antonio Banderas et Denzel Washington, Tom Hanks perd plus de 10 kilos pour ce rôle. Il repart à nouveau avec la statuette l'année suivante pour Forrest Gump. Dans ce film qui couvre l'histoire des Etats Unis pendant la seconde partie du 20ème siècle, il joue un simple d'esprit qui vit des aventures extraordinaires et devient le témoin d'événements marquants de l'histoire américaine à cette période.


Tom Hanks retrouve Ron Howard en 1995 pour Apollo 13 dans lequel il interprète l'astronaute Jim Lovell. La même année, il prête sa voix au cowboy Woody dans Toy Story, film d'animation des studios Pixar qui remporte un énorme succès mondial. L'acteur doublera à nouveau le personnage dans deux volets suivants des aventures de ces jouets qui prennent vie. Après deux ans d'absence des écrans de cinéma, on retrouve l'acteur américain dans un film ayant pour cadre la seconde guerre mondiale, Il faut sauver le soldat Ryan de Steven Spielberg. Son rôle du capitaine John H. Miller lui vaut sa quatrième nomination aux oscars. La même année, Tom Hanks partage pour la troisième fois l'affiche avec Meg Ryan pour la comédie romantique Vous avez un message. L'année suivante, il connait à nouveau le succès grâce à une adaptation d'un roman de Stephen King sur la peine de mort, La ligne verte. En 2000, Tom Hanks retrouve Robert Zemeckis, réalisateur de Forrest Gump, pour Seul au Monde. Afin de pouvoir suivre la transformation physique du personnage interprété par Hanks, un naufragé sur une île déserte, le tournage se déroule en deux parties, laissant ainsi un an à l'acteur pour perdre le poids acquis avant la première partie de la production. Portant le film à lui seul, Tom Hanks obtient une nouvelle nomination à l'oscar du meilleur acteur pour cette prestation. En 2001, il produit avec Steven Spielberg une mini série pour HBO, Frères d'armes. Ils produiront également une autre série du même genre pour la chaine américaine en 2010, The Pacific, centrée sur des Marines dans le pacifique pendant la seconde guerre mondiale. Les deux hommes travaillent à nouveau ensemble en 2002 pour Arrête moi si tu peux, dans lequel Tom Hanks interprète un agent du FBI à la poursuite de l'arnaqueur Frank Abagnale (Leonardo DiCaprio). Entre temps, il tourne avec le réalisateur Sam Mendes pour Les sentiers de la perdition.


Dans les années 2000, le succès est donc toujours au rendez vous pour l'acteur dont la côte de popularité reste toujours élevée. 2004 est une année chargée pour Tom Hanks qui retrouve deux réalisateurs avec lesquels il a désormais l'habitude de travailler. Steven Spielberg le dirige à nouveau dans Le Terminal, l'histoire d'un touriste bloqué pendant plusieurs mois à l'aéroport après un coup d'Etat dans son pays, inspirée d'une histoire vraie. Il collabore à nouveau avec Robert Zemericks pour Le pôle Express, un film d'animation dans lequel il prête sa voix à plusieurs personnages. En 2006, il incarne Robert Langdon, le spécialiste des symboles au centre de Da Vinci Code, l'adaptation très attendue du best seller éponyme de Dan Brown, réalisé par Ron Howard. Il reprend son rôle trois ans plus tard pour Anges et Démons. Entre temps, Tom Hanks joue aux côtés d'une autre actrice américaine très appréciée du public, Julia Roberts dans La guerre selon Charlie Wilson.


En 2011, il retrouve l'actrice pour la comédie romantique Il n'est jamais trop tard, écrite et réalisée par l'acteur lui-même. Tom Hanks avait auparavant déjà tenu ce triple emploi pour son premier long métrage en 1996, That Thing You Do ! centré sur un groupe de musique.





12/07/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres