Cine-emotions

Amore, une fresque familiale romantique.

Luca Guadagnino signe une fresque familiale avec de l'exotisme à l'italienne et un romantisme efficace.


Dans la propriété des Recchi, riche famille d'industriels milanais, Emma coule des jours monotones, enfermée dans son mariage et son sens du devoir. Au printemps, elle fait la connaissance d'Antonio, surdoué en cuisine et meilleur ami de son fils. Leur rencontre déclenche des passions longtemps réprimées et conduit Emma sur le chemin d'un retour à la vie.

Il faut prendre un peu de recul pour mieux analyser Amore, de Luca Guadagnino. A la sortie, on se retrouve avec un film lourd et long, avec peu de rythme, mais une part de beauté sur laquelle on n'arrive pas encore à mettre de mot. Après la réflexion, on se retrouve avec un drame romantique où une femme (Emma) se remet à revivre lorsqu'elle tombe amoureux d'un simple cuisinier (Antonio). Emma se voudrait être un archétype, celle de la femme riche qui a déjà tout (y compris les enfants) et qui souhaite reprendre un goût la vie, et qui inconsciemment va voir sa vie changer. L'histoire prend alors une tournure que l'on connaissait déjà depuis certains films du cinéma de genre italien.


Derrière l'aspect plus familial (le père qui nomme ces successeurs, l'entreprise qui doit être vendu), on retrouve en fil rouge cette femme, d'abord très discrète (presque un intrus) et qui se révèle finalement dans la seconde partie du film. La prestation toute en sensualité de Tilda Swinton prend alors la dimension voulue. L'actrice retrouve Luca Guadagnino alors qu'elle avait été l'égérie du premier film du réalisateur (Les Protagonistes). Pour finir, elle a du apprendre deux langues (russe et italien) pour les besoins du film, et qui passe sans l'ombre d'un doute au cours de l'œuvre. Enfin, il faut noter les qualités de réalisation, cette sensualité qui se dégage des scènes de sexe, cette envie qui se retrouve dans les plats cuisinés par exemple, ou encore la façon de mettre en scène le luxe à l'écran, sans jamais dégoûter le spectateur.

Amore de Luca Guadagnino est plus qu'un film sans réel rythme avec une réalisation parfaite, puisque l'on retrouve une histoire intéressante et presque émouvante, portée par une grande Tilda Swinton sans qui le film perdrait probablement une certaine dimension.

NOTE : 13.5 / 20


La bande annonce sur Baryla


La note rose bonbon : Amore et la passion amoureuse d'Emma…

 

Une histoire que l'on pourrait caractériser de basique et de peu captivante. Il y a énormément de longueurs, ce qui donne envie aux spectateurs de faire une petite sieste de 2 heures, la faute à un rythme soporifique.

Bon passons aux points positifs (bah oui il y en a quand même quelques uns.) Le meilleur point reste celui des acteurs tels que Tilda Swinton qui joue d'une façon exquise, procurant de l'émotion et montrant le naturelle chez une femme.

Mais il y a aussi le beau Edoardo (Gabriele Ferzetti) qui lui joue normalement, mais j'ai craqué pour son charme italien. On aurait presque aimé avoir une folle passion amoureuse comme celle d'Emma et d'Antonio. Et vous mesdames vous en pensez quoi ?

 



26/09/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres