Cine-emotions

Pièce Montée, le mariage raté avec la comédie.

Une affiche qui annonce un « mariage explosif » se doit se sentir de très loin la grosse cacophonie. C'est le cas, mais ce n'était pas la bonne.

 

Bérengère et Vincent se marient dans le respect des traditions bourgeoises. Selon la coutume, familles et amis se réunissent à la campagne par une belle journée de printemps. Journée joyeuse pour certains, douloureuse pour d'autres, en tous les cas déterminante et inoubliable pour tous. Mais comme les liens du sang ne sont pas toujours ceux du cœur, cette journée va vite devenir "L'heure de vérité", toute génération confondue...

Le thème du mariage au cinéma est régulièrement évoqué, il n'y pas de doutes, mais il y avait bien longtemps que l'on ne s'était pas attaqué au mariage pur et dur. Une tradition donc, et un mariage qui sent la poudre, puisque visiblement les deux familles se détestent, et le scénario tente de nous le faire comprendre. Pièce Montée, le symbole du gâteau de mariage qui lance le film, puisque c'est le premier pépin de cet enchaînement de gags. Il s'écroule, tout comme le mariage et cette plus belle journée de la vie d'un couple. On fait alors peu à peu connaissance du casting (il y a des noms !). Ainsi, les deux jeunes mariés sont Jérémie Rénier et Clémence Poésy. Les deux s'en sortent plutôt bien d'ailleurs, au même que Dominique Lavanant (une spécialiste dans l'humour potache). Jean-Pierre Marielle joue le blasphème dans l'Eglise (qui passe si on n'a pas de second degré pour un ratage de vie) et sauve un peu près sa peau. Derrière, le reste n'est qu'enchaînement de mauvais acteurs qui n'arrivent pas à donner un sens un peu près potable au film.

 

Ainsi Léa Drucker, Julie Depardieu, Christophe Alévêque (bien meilleur en chroniqueur chez Ruquier), Louise Monot, Julie Gayet ou même Charlotte de Turckheim (on comprendrait presque son absence à l'écran). Bref, des beaux noms pour un mélange bien méprisable. On essaye de caricaturer le mariage (par moments on y arrive rassurez-vous), mais les gags plutôt fumeux n'arrivent pas à donner de l'ampleur à la cacophonie promise. Pour couronner l'affaire, le scénario et la réalisation se dotent de bons sentiments bien mièvres et surtout d'évènements bien trop prévisibles. Pourtant il a bien quelques moments qui arrivent à toucher quelque peu les spectateurs, d'autres à le faire rire un peu. Mais même l'objet du divertissement a vu mieux, que ce soit dans la comédie ou la romance. Il est certain que c'est un film que l'on oubliera bien vite.

Une Pièce Montée de mièvreries et de bons sentiments, des clichés du genre bien trop présents pour rendre crédible l'histoire qui laisse à peine une porte entrouverte à quelques sourires, le tout à cause d'un scénario bien trop convenu.

 

NOTE : 8 / 20

 

 


PIÈCE MONTÉE - BANDE-ANNONCE
envoyé par baryla. - Les dernières bandes annonces en ligne.


11/03/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres