Cine-emotions

Bliss, comme sur des roulettes.

La révélation Ellen Page (Juno) est à l'affiche de Bliss, où elle incarne une jeune adolescente qui trouve son bonheur et exutoire dans le roller derby, un sport qui monte en puissance aux Etats-Unis.

 

Bliss Cavendar est une jeune fille de 17 ans qui se chercher. Noyée par sa mère qui veut absolument mettre en valeur sa beauté dans des concours, Bliss chercher à s'échapper de sa petite vie du Texas. Et c'est là qu'elle va découvrir le roller derby, un sport où les filles s'opposent, laissent vivre leurs personnalités et s'opposent dans une féroce rivalité. Bliss va alors pouvoir vivre réellement comme elle l'entend à travers ce sport.

 

Drew Barrymore se retrouve pour la première derrière la caméra, et s'engage directement dans un sujet difficile, mais très intéressant. Elle met en scène Bliss (incarnée par Ellen Page), qui se retrouve en sa mère et les concours de beauté et le roller derby qu'elle va découvrir lors d'une escapade avec son amie Pash à Austin. Bliss est un peu cette jeune adolescente à la recherche de sa personnalité, qui cherche à vivre sa vie et à se découvrir elle-même. Mais elle est aussi soucieuse de sa famille, de la place qui lui est accordée. Shauna Cross est à l'origine de Bliss, qui est le personnage de son roman, Whip It, retraçant cet épisode de l'adolescence de Bliss. Shauna Cross est aussi la scénariste du film, et connaît parfaitement le milieu du roller derby, elle qui a fait partie d'une équipe les L.A Derby Dolls, et qui pratiquait son sport en cachette, comme Bliss.

 

 

Et pour incarner la belle Bliss, quoi de mieux que de prendre l'actrice montante Ellen Page. Alors qu'elle s'ouvrait à l'adolescence dans Rebelle Adolescence, Ellen Page se révèle et dérange dans Hard Candy où elle prend un pédophile à son propre piège. C'est avec Juno de Jason Reitman que le grand public apprend à aimer ce petit physique qui semble accrocheur. Le point commun dans tout cela : Ellen Page incarne l'adolescente. A sa manière probablement pas, car ces personnages sont constamment différents. Et c'est là que l'on voit le talent de la jeune canadienne. Brillante dans tous ces films, Ellen Page confirme son talent dans Bliss, sous la peau de cette jeune fille touchante et charmante, qui se retrouve dans un monde qui pourtant ne semble pas trop lui ressembler.

 

Bliss est aussi le film qui veut rompre des clichés. Tout d'abord sur le sport en lui-même : le roller derby est un sport de contact et de vitesse, qui opposent deux équipes de patineurs sur une piste ovale. Et ce sport, plutôt caractérisés par ces rudes contacts et son aspect spectaculaire qui en fait un concurrent du catch pour les amateurs de sport-spectacle, possèdent des règles strictes et un réel esprit de compétition. L'exemple de la mère de Bliss (Marcia Gay Harden) montre les idées reçues sur un sport qui accueillerait des femmes tatouées, plus qu'étranges, sans diplôme, ni travail, et représente la violence gratuite, la drogue et la débauche. Et tout cela venant d'une femme qui s'impose comme une mère conservatrice, décidé à pouponner dans le mauvais sens sa propre fille.

 

 

Si la mise en scène reste un peu moyenne (on reste clément pour cette première), notamment à cause d'une fixation sur Bliss et ses rollers, plutôt de réellement s'attarder un peu plus sur une vision plus sociale de la chose, on reste très charmé de ce film. C'est à ce moment-là que l'on se demande si Clint Eastwood aurait pu tirer autre chose de ce sujet (on se souvient de Million Dollar Baby). Touchant par moments, il ne manque pas de rythme, et les acteurs semblent relativement convaincants et crédibles dans des rôles pas forcément faciles. Bien sûr, on pourra toujours critique une petite adolescente de 17 ans qui n'a jamais patiné devenir en quelques mois une véritable coqueluche dans un sport qu'elle ne connaissait pas : c'est certes, mais à la limite, ça passe au second plan. On notera également une BO très rock, avec notamment la présence de Kaizer Chiefs, The Strokes, Radiohead entre autres.

 

Drew Barrymore signe une première réalisation plutôt bien réussie, mettant en scène la talentueuse Ellen Page pour incarner Bliss à la recherche de son bonheur dans le roller derby. Touchant, émouvant et réaliste, Bliss est une bonne et agréable surprise en ce début 2010.

 

NOTE: 14,5/20

 

 



06/01/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres